Petit Lexique utile // Actualités Diverses

Quelques définitions du vocabulaire de l'Urbanisme et de la Construction.

 

A.S.L

L'association syndicale libre d'un lotissement est une personne morale regroupant des propriétaires de biens immobiliers voisins, en charge de gérer et entretenir des biens collectifs initialement réalisés par le lotisseur.

 

Emprise au sol

C'est la surface au sol qu'occupent les bâtiments sur le terrain (projection verticale hors œuvre).

 

C.O.S

C’est le Coefficient d’Occupation des Sols, c'est-à-dire le droit de construire sur votre terrain. Le Taux multiplié à la surface de votre terrain vous indique la surface de SHON autorisée.

 

S.H.O.B

La surface hors œuvre brute est égale à la somme des surfaces de planchers de chaque niveau, y compris balcons, loggias, ainsi que l'épaisseur des murs et cloisons.

 

S.H.O.N

La surface hors œuvre nette est égale à la somme des surfaces totales de planchers de chaque niveau, hors les cloisons et doublages.

 

R + 1, R + 2...

Le chiffre correspond au nombre de niveaux autorisés au-dessus du niveau rez-de-chaussée.

 

PLU

Le Plan Local d’Urbanisme est le document qui régit les droits et possibilités de construire sur la Commune.

 

BBC

Bâtiment Basse Consommation. Un Bâtiment Basse Consommation selonla réglementation RT2005 est un bâtiment dont la consommation conventionnelle en énergie primaire pour le chauffage, le refroidissement, la ventilation, la production d'eau chaude sanitaire, l'éclairage et les auxiliaires techniques (pompes...) est inférieure de 50% à la consommation réglementaire.

 

RT 2012

La Règlementation Thermique RT 2012 est obligatoire pour toute construction neuve, à partir du 1er Janvier 2013, date de dépôt du permis de construire (PC).

La RT 2012 fixe une consommation moyenne d'énergie primaire de 50 kWh/m² an, et ce relativement aux 5 usages les plus importants que sont le chauffage, la climatisation, la production d'eau chaude sanitaire, l'éclairage et les auxiliaires électriques tels que pompes et ventilateurs.

Ce seuil de consommation oblige par ailleurs à concevoir et à réaliser différemment le bâtiment.

1/ une éco-conception tenant compte des apports gratuits (solaire passif par exemple), des ombres projetées, des vents dominants, ainsi qu'un bâti protégé et fortement isolé avec une réduction drastique des ponts thermiques avec une perméabliité forte, qui sera contrôlée sur le chantier et à la réception des ouvrages.

Avec la RT 2012, c'est un nouveau coëfficient Bio sans unité qui caractérisera la performance du bâti.

2/ des équipements de chauffage et autres à haute efficacité énergétique: chaudière à condensation, pompes à chaleur, régulation et programmation fines, ...

3/ des systèmes de récupération d'énergie, comme la ventilation double flux avec échangeur récupérateur d'énergie.

4/ un usage des énergies renouvelables comme le solaire dont la contribution favorise l'obtention du niveau BBC de 50 kWh/m² an.

5/ une usage d'équipements produisant eux-mêmes l'énergie, en l'occurence les panneaux photovoltaïques, les micro ou mini-cogénérateurs.

 

PC

Le permis de construire est un document administratif qui donne les moyens à l'administration de vérifier qu'un projet de construction respecte bien les règles d'urbanisme en vigueur.

Ce document obligatoire pour les travaux de grande importance ne doit porter que sur les biens immobiliers.

 

DP

La déclaration préalable est un document administratif qui donne les moyens à l'administration de vérifier qu'un projet de construction respecte bien les règles d'urbanisme en vigueur.

Ce document est obligatoire pour les travaux de faible importance.

 

DPE

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) renseigne sur la performance énergétique d'un logement en évaluant sa consommation d'énergie et son impact en terme d'émission de gaz à effet de serre, que l’on peut visualiser sur l’étiquette énergie et l’étiquette climat.
Il indique, suivant les cas, soit la quantité d’énergie effectivement consommée (sur la base des factures), soit la consommation d’énergie estimée pour une utilisation standardisée du bâtiment ou du logement (avec une méthode de calcul).